79 % des Israéliens juifs sont favorables à la discrimination raciale

Le bruit autour de la résolution 2334 fait revenir à la surface une enquête d'opinion menée entre octobre 2014 et mai 2015 par le Pew Research Centre, qui a interrogé 5'601 personnes au sujet des relations israélo-palestiniennes (1).

55 % des personnes interrogées se considèrent comme politiquement au centre, 37 % à droite et 8 % à gauche.

Parmi les Israéliens juifs, ils sont 48 % à juger que les Arabes doivent être déportés d'Israël  (contre 46 % qui sont contre), cela malgré le fait que c'est interdit par le droit international, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (art. 12). 

C'est d'autant plus préoccupant que la déportation d'une population est une idée qui n'est guère portée en Europe que par les mouvements néonazis.

79 % des personnes interrogées trouvent qu'un traitement préférentiel doit être accordé en Israël aux personnes de religion juive, et, parmi la communauté orthodoxe, ils sont plus de 96 % à penser ainsi. 

De nouveau, c'est interdit par le droit international. C'est le cas du Pacte sur les droits civils et politiques (art. 26), mais également de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, qui proscrit «tout distinction, exclusion, restriction ou préférence fondée sur la race, la couleur, l'ascendance ou l'origine nationale ou ethnique» (art. 1). Or Israël a ratifié la Convention le 3 janvier 1979 et le Pacte le 2 octobre 1991. 

Enfin, 61 % des personnes interrogées se disent convaincues qu'Israël est un cadeau divin fait au peuple juif, mais les gens qui s'imaginent être au courant de ce que veut la divinité à laquelle ils croient m'ont toujours rendu perplexe.

De toute manière, l'idée de la Terre promise est un dogme religieux, ce qui veut dire qu'il n'a pas à être observé par les pratiquants d'autres religions (2). 

(1) Marissa Newman, «Nearly half of Jewish Israelis want to expel Arabs, survey shows», The Times of Israel, 8 mars 2016.
(2) Pierre Jaquet, 
L'État palestinien face à l'impuissance internationale, L'Harmattan, Paris, 2013, p. 173. 


http://pierrejaquet.com