Les amis de mes ennemis sont mes amis

On reparle une fois de plus d'une résurgence de la violence en Palestine et en Israël, avec, d'un côté, les exactions de l'armée israélienne et des milices de colons, et, de l'autre, des attentats palestiniens contre des civils, avec des morts des deux côtés. 

La position du gouvernement palestinien est claire: «La présidence condamne les attaque sur des fidèles juifs et condamne le meurtre de civils quels qu'en soient les auteurs». Mais des membres du Congrès des États-Unis ont écrit au président Abbas pour le menacer d'interrompre l'aide financière américaine s'il n'empêchait pas ces actes de violence de se produire (1). Ils n'ont en revanche pas envoyé d'avertissement de ce genre au premier ministre Binyamin malgré le fait qu'à chaque civil juif tué il y a en moyenne une dizaine de morts parmi les civils palestiniens. Il en va ainsi depuis les années 1980 (2).

La répartition des responsabilités entre extrémistes israéliens et palestiniens est une affaire controversée, mais, sous l'angle politique, c'est pour les Palestiniens que le cercle vicieux de la violence a des retombées préoccupantes: ils étaient soutenus par beaucoup de gens quand ils se battaient à coup de pierres contre des soldats munis d'armes de guerre, mais tuer des civils est une tout autre chose. Du point de vue du combat des Palestiniens contre l'occupation de leur pays, l'efficacité des attentats contre des civils est pire que nulle: elle donne des arguments aux Israéliens les plus antipalestiniens et elle affaiblit la position des Israéliens qui appellent à la paix et à la solution des deux États. 

Binyamin Netanyahu, Avigdor Lieberman et le camp antipalestinien en général ont beaucoup de chance. Ils n'ont peut-être pas de meilleurs alliés.

(1) Jack Moore, «US Politicians Warn Palestine's Mahmoud Abbas to Tackle Violence of Risk Losing American Aid», International Business Times, 21 novembre 2014.
(2) «Statistics, Fatalities», B'Tselem - The Israeli Information Center for Human Rights in the Occupied Territories, http//:www.btselem.org/statistics, accès le 22/11/2014.

http://pierrejaquet.com